Restauration

La restauration d’une chapelle :

éléments à relever pour le conseiller technique

Quelques précautions à prendre avant de se lancer…..

Cette notice n’a pas pour but d’empiéter sur les compétences des conseillers techniques de l’ARARCO, celles des professionnels ou vos compétences propres. Elle propose seulement une grille d’analyse préalable d’un monument, plus ou moins ancien, plus ou moins fragilisé, avant d’entreprendre les travaux proprement dits.

Avant tout regarder la chapelle

· Quel est son environnement : en ville – dans la campagne ?

· De quels matériaux est-elle constituée : brique, pierre, torchis ?SONY DSC

· Est-elle couverte en ardoises, en tuiles ou en zinc ?

· Le mortier est-il à la chaux, au ciment chimique ?

· Les joints sont-ils épais, minces, tirés au fer ?

· Le sol est-il couvert de dalles, de briques, de ciment ?

·Lla chapelle contient-elle du mobilier : statues, autel, tableau, retable ?

· Y a-t-il un décor mural ?

Outils et techniques

Nous disposons aujourd’hui d’outils efficaces et performants, que l’on peut utiliser mais avec prudence, car ils ne sont pas toujours bien adaptés aux matériaux anciens.

Une attention toute particulière doit être apportée à l’utilisation des compresseurs et à la technique du sablage. La plupart des matériaux traditionnels, briques, pierres tendres, ne supportent pas le sablage et même les briques compactes ou les pierres dures peuvent être défigurées par un sablage trop abrasif avec un calibre de sable mal adapté. En fait ces matériels ne devraient jamais être employés dans la restauration des monuments. Il faut se méfier même de l’eau pure sous pression.

Le meilleur outil reste la brosse dure non métallique.

Avant de se lancer dans un ravalement il faut de toute façon se demander s’il est vraiment indispensable.

Comme il a été dit plus haut, le but d’une restauration n’est pas de remettre à neuf mais de préserver. Les chapelles n’ont pas besoin de lifting qui masque leur âge. Ainsi il n’est pas nécessaire d’enlever les lichens qui couvrent la pierre ou la brique, sans réellement l’abîmer et qui lui donnent au contraire un cachet que perdra la maçonnerie clean.

Finalement, la principale qualité du restaurateur est la discrétion.

Les causes de dégradations des chapelles

Ces causes sont multiples : l’absence d’entretien, l’abandon de l’édifice, l’humidité, l’environnement et enfin la végétation.

 

Accueil » Restauration » Les causes de dégradations des chapelles » Les causes de dégradations des chapelles
Note moyenne  1 2 3 4 5fVous devez vous connecter pour voter
environnement004.jpg
guerre005.jpg
humidité006.jpg
la végétation007.jpg
végétation 3008.jpg
végétation009.jpg
abandon001.jpg
absence d'entretien002.jpg
désaffectation003.jpg
environnement004.jpg
guerre005.jpg
humidité006.jpg